Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 09:35

Le front du soleil  passe   l’horizon quand l’homme sort de  la pile du pont ,   il estime du regard  le ciel déjà bleu et la marée haute dans le fleuve. Une vingtaine de  mouettes à têtes noires  pêchent à contre-courant  sur l’eau satinée, quatre canes brunes louvoient vers la rive. Les arbres vibrent de chants d’oiseaux , un cormoran perché sur une balise rouillée fait sécher la  croix noire de ses ailes ouvertes. Une belle journée commence, il va relever ses lignes de fond avant le premier café. Le vert des feuilles a légèrement viré à l’or, la fin de l’été s’annonce . Il est temps de profiter de la douceur, de la lumière généreuse, des dernières framboises  et des premières mûres. Il va stocker les pommes, puis les châtaignes avant le rideau de plomb de l’hiver. Bientôt se calfeutrer, s’éclairer pour lire, lutter contre l’humidité montant du fleuve. Il remonte deux belles anguilles visqueuses qui serpentent entre ses doigts et les emprisonne dans un filet de grillage. Pas facile à préparer, l’anguille , mais les tronçons fumés et salés seront bienvenus les jours sans pêche (…)

Photo: Merci Sidonic

Partager cet article

Repost 0
Published by Léonie Colin
commenter cet article

commentaires

Laurence M. 20/12/2008 23:20

je t'ai répondu !

Léonie Colin 20/12/2008 21:20

Laurence, je t'ai posté un message en MP sur MDA...

Léonie Colin 20/12/2008 20:27

Toi Emma, tu n'es pas loin d'un fleuve, il me semble; et les oiseaux, je crois que tu connais :-))

EmmaBovary 20/12/2008 19:35

Bon, Léonie Colin, t'arrête de me donner envie de vivre en Bretagne, au pied de l'océan, au bord des bateaux, plus près de l'horizon! Hein, ça suffit! Non mais...
(euh, oublie, c'est une blague! Continue à nous raconter des histoires!)
:)

Léonie Colin 20/12/2008 10:59

ça vaut toujours la peine d'aller faire un tour au bord de la mer , ou d'un fleuve...J'ai imaginé cette nouvelle en passant en bateau près du campement d'un ermite qui habite toute l'année au bord d'un fleuve. Les être capables d'une telle liberté m'impressionnent beaucoup, j'ai essayé d'imaginer la rigueur mais aussi la force de ce genre de mode vie, moi qui suis frileuse et légèrement accroc à mon ordinateur ...

Profil

  • Léonie Colin

M'écrire

sylvetteheurtel@aol.com

Recherche