Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 09:39

(...)    Elle observe le roulis cotoneux des nuages malmenés par le vent. A l'horizon, le ciel grisonnant grignote la mer dans un moutonnement cendré . d'un geste lent de la main, elle essuie son visage où perlent les embruns et le crachin mêlés. Elle hume le parfum sucré de ses doigts. En bas dans les ruelles d'Etretat, alors que le ciel était encore clément, il lui a offert une gaufre à la chantilly qu'elle a dévorée, parmi les promeneurs du dimanche. Un bain de foule comme une bouffée d'oxygène. Après de longues semaines, tapie au creux de leur campagne verte et grasse, elle a aimé être bousculée par le chahut des enfants qui couraient , enivrée par l'odeur douce et tiède des crêpes et des gaufres que le vent disperse dans les rues. Elle a aimé les petites boutiques qui déversent sur les trottoirs un trésor coloré de ballons, seaux pelles et jeux , où les grappes d'enfants viennent butiner un peu de rêve. Lui, puise son seul plaisir dans la contemplation de sa jeune épouse. Insensible aux odeurs et aux couleurs (...)

Si vous avez aimé, si vous en voulez encore, cet extrait de Un dimanche à la mer de Laurence Marconi est publié avec neuf autres nouvelles dans le recueil Calipso, Passages rebelles

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence Marconi
commenter cet article

commentaires

Laurence M 23/12/2008 17:49

oui, on dirait que le Père Noël est déjà passé, pour moi ...

Léonie Colin 22/12/2008 18:57

Tu es la bienvenue, ce texte me plaît beaucoup. Et bravo pour Solair, on dirait que la fin de l'année est bonne!

Laurence M. 22/12/2008 13:45

Merci de m'accueillir dans ta jolie maison aux nombreuses fenêtres ! Tu as choisi, sans aucun doute, l'extrait qu'il fallait ...

Profil

  • Léonie Colin

M'écrire

sylvetteheurtel@aol.com

Recherche