Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 08:31



« Je vais chercher le chapon »

 Germaine s’active. Quel bonheur d’avoir les enfants à la maison pour ce repas  : son fils chéri, son Jean-Pascal avec sa femme, et puis sa fille qu’elle est contente de voir  aussi. Elle le lui a dit hier à son arrivée « Ça me fait plaisir de te voir aussi, Hélène ». Elle a vu son visage se défaire  , c’est bien elle ça, jamais contente, toujours quelque chose qui ne va pas. Mais  pas question de gâcher sa joie d’avoir tout le monde , surtout  Jean-Pascal, qui  a l’air d’être en forme.

 Son mari Félix devient sourd et s’impatiente facilement à table , il ne faut pas traîner pour le service. Dans la cuisine , Germaine incise  la peau rebondie ,  la sauce gicle jusque sur la vitre du four. Du coin de l’œil  elle voit sa fille , toujours aussi mal habillée, et sa belle-fille vider les coquilles d’huîtres. La semaine prochaine, elle va pouvoir lancer à  Lucienne, lorsqu’elles vont prendre le thé après leur partie de scrabble, « J’avais tout le monde pour Noël, ça m’a fait plaisir. »

Et toc ! , pour Lucienne qui passe son temps à vanter la voiture de son gendre, la maison de son gendre, le cabinet de son gendre, les restaurants où sa fille et son gendre l’ont invitée…mais qui passe Noël toute seule. Lucienne est une amie, mais elle  l’agace, surtout quand elle demande , à peu près toutes les semaines, « Et Hélène, toujours toute seule ? » , ou bien « Et Hélène, ça lui fait quel âge déjà ? »

Hélène a quarante-cinq ans, elle vit seule, elle s’habille mal, elle roule dans une vieille voiture et  travaille pour un employeur que personne ne connaît, une maison d’édition de poésie. Plus jeune elle rapportait régulièrement les ouvrages auxquels elle avait contribué, jusqu’à ce qu’elle les retrouve en bas du bahut avec les cadeaux inutiles et les bougies de Noël à demi consumées. Sa mère n’aime pas parler de  ce qu’elle fait ; les livres de poésie ça ne vaut quand même pas un bon mariage avec un avocat. Ou un dentiste, comme la fille de Lucienne (…)

 


Photo: Merci Julie

Partager cet article

Repost 0
Published by Léonie Colin
commenter cet article

commentaires

Léonie Colin 25/12/2008 20:03

Comme je te comprends ...
Mais des huîtres un dimanche matin avec un petit verre de Malvoisie, ce serait comme une petite fête locale. Bon, croisons les doigts mais j'ai relu ma nouvelle pour M en N, et elle ne m'a plus plu.

EmmaBovary 24/12/2008 15:45

Voilà pourquoi je préfère être toute seule à Noël: trop marre des piques, des faux sourires, des faux plaisirs, des gens qui se forcent et se supportent... mal !
Et comme je ne suis pas là, les gens se rendent compte que je leur manque et qu'on se manque tous... Et puis, ça m'énerve qu'on veuille absolument m'offrir des trucs dont je n'ai pas envie (on ne m'offre jamais vraiment ce qui me plaît; je préfère ne rien avoir!).
Et puis bouffer, ça va deux minutes. Les bulles de champagne disparaissent malgré la petite cuillère dans le goulot et la bûche au chocolat est écoeurante!
Finalement, je préfère un banal jour d'été en famille, où il n'y a rien à fêter et juste une salade de tomates du jardin au déjeuner...

Euh... sinon: Joyeux Noël quand même Léonie! (j'ai commandé un prix à Mauves en noir au Père Noël!)
;)

Léonie Colin 24/12/2008 11:49

Merci Thaïs, je t'en souhaite autant et plein d'énergie pour la suite de tes aventures ...

Thaïs 24/12/2008 11:01

HUMMM un chapon.
Plein de bonnes choses pour ces fêtes Léonie !de la douceur, du rêve, de la lecture...A bientôt !

Léonie Colin 24/12/2008 09:31

Bon Noël à toi , Laurence, au milieu de ceux que tu aimes.

Profil

  • Léonie Colin

M'écrire

sylvetteheurtel@aol.com

Recherche