Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2009 2 06 /01 /janvier /2009 19:26


Il y a vingt ans  je vous amenais  mes bébés , toujours pressée, parfois anxieuse : cette fièvre là? cette toux? et ce vaccin tellement controversé?

Bien sûr j'avais remarqué l'odeur de tabac , le très vieil escalier, le cabinet désuet, l'ampoule éclairant tristement la salle d'attente au bout de son fil.
Il y a vingt ans vous étiez un jeune docteur, à peine installé. Votre décor vieillot avait le charme d'une tanière d'étudiant, hétéroclite et pauvre.
  Les enfants sont partis vivre leurs aventures .
De retour chez vous pour une formalité, j'attends.

Ici rien n'a changé.
Vos plantes envahissent toujours les murs, le tigre d'une publicité pharmaceutique persiste à montrer les crocs entre les coins jaunis de l'affiche qui se redressent.
J'attends mon tour en regardant la porte. Quel âge aurez-vous lorsque vous l'ouvrirez ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Léonie Colin
commenter cet article

commentaires

Léonie Colin 11/01/2009 00:39

Heureuse que tu viennes tirer quelques bords sur ces lignes, Lastrega

Lastrega 10/01/2009 15:25

C'est beau ! C'est tout. Rien à rajouter.

Léonie Colin 07/01/2009 21:08

@ Mrs K, c'est vrai que le papier peint, ça ne pardonne pas...et le docteur D a toujours cette tapisserie. Je crois que le temps s'est arrêté dans sa salle d'attente...

Léonie Colin 07/01/2009 21:02

Merciiiii, comme c'est agréable à entendre, je ronronne pire que Mistigri qui squatte mes genoux ( En l'absence de son maître chéri, elle daigne investir mon pantalon noir)

Mrs K 07/01/2009 20:59

L'âge du mien vraisemblablement. Je me demande même s'il n'y avait pas cette tapisserie dans la salle d'attente avant.

Profil

  • Léonie Colin

M'écrire

sylvetteheurtel@aol.com

Recherche