Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 20:34


Grand-Père

Elle s’était pourtant préparée à cette déferlante. Les mains crispées sur le volant, elle négocia le dernier virage. Bientôt, la menuiserie surgirait des profondeurs de son passé. Elle prit une longue inspiration. Elle se gara à quelques encablures du vieux bâtiment de briques rouges et sortit de la voiture. Le frémissement de l’aube l’enveloppa dans une brume tiède, tandis que le soleil étirait paresseusement ses rayons sur le foisonnement de végétation qui encerclait l’atelier. Rien n’avait changé. La menuiserie supportait le poids des ans et l’abandon avec élégance. Elle poussa la porte vitrée qui céda dans un grincement familier et pénétra dans la caverne aux trésors de son enfance. Elle le revoyait. Son grand tablier bleu, sa casquette poussiéreuse, le crayon coincé derrière son oreille, et son sourire, si doux. Le sol était jonché de sciure, de copeaux de bois. Sur les établis, tenailles et rabots semblaient attendre ses mains expertes. Le long des murs, les tiroirs en enfilade regorgeaient encore de vis et de clous. Le temps avait conservé intacte l’antre de son grand-père. Elle saisit une poignée de sciure, comme autrefois, et laissa la poussière du bois filtrer entre ses doigts. Elle ferma les yeux, capturant ainsi les images du bonheur retrouvé.

                                                                                        Laurence Marconi

Photo merci Sidonic

Partager cet article

Repost 0
Published by Léonie Colin
commenter cet article

commentaires

léonie 11/05/2009 09:34

Toutes nos histoires sont différentes mais contiennent quelque chose de commun, un parfum d'enfance que tu nous fais partager.

anne+veillac 07/05/2009 10:48

Oui, un joli souvenir, tout en émotions.

Léonie 03/05/2009 20:22

Une petite madeleine de ta part serait la bienvenue, Pierre :)

Pierre 02/05/2009 07:41

Une bien jolie madeleine, c'est vrai. Ecrire sur son enfance n'est pas un exercice innocent. Le passé est ressuscité, on retrouve des sensations, voire des souvenirs perdus. On a jamais tout a fait fini de faire le deuil de son enfance...
Une bonne idée ces madeleines !

Léonie 01/05/2009 09:00

Merci à toi pour cette délicieuse madeleine.

Profil

  • Léonie Colin

M'écrire

sylvetteheurtel@aol.com

Recherche