Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 07:42


L’homme qui pense


 

L’homme cesse de balayer et lève la tête. La penche un instant et tente de comprendre l’étrange œuvre d’art qui érode le mur, année après année. Trop compliquée pour lui, de toute façon. Et puis il a du travail. C’est lui maintenant qui doit nettoyer tout ce bazar. Autant que possible. Il se baisse à nouveau, soulève le seau, éclabousse le sol. L’eau savonneuse n’y fera rien. Même la javel ne suffit pas. La tache s’assombrit de plus en plus, s’élargit avec le temps. L’homme sait que la tache restera toujours. Qu’elle forme déjà une croûte profonde et indélébile dans la terre, au pied du mur. Même si on ne comprend rien à l’art, on sent ces choses-là.

            Et finalement, comprendre l’art, rêver et philosopher, ça n’apporte rien de bon. Non. En tout cas pas ici. Cela ne mène nulle part, qu’à cet endroit sordide. A ce mur, sur lequel les opinions finissent écrabouillées dans un mélange de chair et de sang. L’homme se baisse encore et ramasse une à une les douilles encore chaudes. Il grimace. Son dos le fait souffrir. Pourquoi faut-il tant de balles pour fusiller un homme qui pense ?

Valérie Allam

Partager cet article

Repost 0
Published by Léonie Colin
commenter cet article

commentaires

Pierre 02/07/2009 21:29

J'aime beaucoup le chaud froid de "l'étrange oeuvre d'art" et du "mélange de chair et de sang".
Pas facile de retourner le lecteur dans un texte aussi court : c'est réussi !

Evlin H. 27/06/2009 22:03

Texte remarquable qui renvoie chaque violence, chaque crime, à une résultante commune : la mort qui n'est jamais nommée mais suggérée par ce sang qu'il faut nettoyer.

Valérie 27/06/2009 13:53

Merci surtout de votre lecture !

laurenceM 27/06/2009 09:28

c'est terrible et magnifique à la fois. Ce texte court est un frisson, et quelle maîtrise des mots ... bravo

Léonie 26/06/2009 23:01

Parlez-moi des murs...on est bien parti pour une belle série.

Profil

  • Léonie Colin

M'écrire

sylvetteheurtel@aol.com

Recherche