Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 11:11

voeux perso 014

 

(...) Leur premier jour, un  après-midi d’hiver. Une pile d’ouvrages  entassés par terre empêchait l’ouverture complète de la porte. L’atmosphère   tiède  consolait du  froid humide de la rue,  les tables couvertes de livres, les étagères surchargées, l’escalier encombré et la mezzanine dont le plancher ployait sous la charge : elle avait su qu'elle arrivait chez elle. Abandonnée au creux de la banquette , elle se repasse le film de leur rencontre et le retrouve tel qu’elle l’a vu ce jour-là . Grand , légèrement voûté  mais soucieux de se redresser, les cheveux blancs en arrière  , la faconde d’un amateur de conversation . Soixante-dix ans, peut-être plus . Vieux, comme tous les plus de quarante ans, mais classieux. Sa voix bien posée pour affronter la question d'une cliente:

- Oui, oui je l’ai , le catalogue Méraux, bien sûr , celui de l’exposition de cet été , je le vois très très bien, une couverture ocre, je vous le garde dès que je le trouve, oui oui bien sûr… Comme pour  se convaincre lui-même  -  Il ne doit pas être loin, on le verra dès qu’on arrêtera de le chercher, je vous le mets de côté , bien sûr… Tenez, dès que je l'ai, je vous téléphone, voulez-vous ? je note votre numéro , voilà, où est mon calepin 

Sans lunettes, quasi au jugé, il faisait mine d’écrire dans un vieux cahier aux pages bombées par les notes insérées. La femme  finit  par renoncer et partir. Se croyant seul, les coudes appuyés au comptoir croulant sous les volumes, la face dans les mains, il récupérait quelques forces.  Solenn attendait sans bouger , il l'avait découverte en relevant les yeux - Je suis venue pour la place,  à  l’agence Deverre on m’a dit de passer …

Dans un sursaut, il  lui tendait la main en souriant - Ah bonjour, très bien , vous allez pouvoir commencer , il va falloir ranger et trier les livres par ordre alphabétique des auteurs  (...)


Savoir finir, l'Encrier Renversé 2008




 

Partager cet article

Repost 0
Published by Léonie Colin
commenter cet article

commentaires

Sylvette 15/01/2010 18:27


Eh bien ça pourrait bien être lui :))


Coline Dé 12/01/2010 18:11


Et quelle librairie ! Si j'ai bien reconnu : Monsieur Duquesnoy, un très très grand bonhomme ! Une culture époustouflante, une gentillesse inégalable, et l'art de savoir quoi vous conseiller en
fonction de vos goûts, oui, vraiment des libraires comme ça, les voir disparaitre est une tristesse !
A Dinan, il existait jusqu'à l'année dernière une librairie nommée "Poche-café" dont le libraire (autodidacte)organisait des soirées-philo, autour d'un café... La façon dont il m'a annoncé la
fermeture m'a serré le coeur : on sentait que s'écroulait un bonheur de travailler à quelque chose de beau.
C'est maintenant une N ième boutique de souvenirs bretons !


Léonie/ Marisol/ Sylvette 11/01/2010 22:50


C'est vrai, il faut faire vivre les librairies sinon on est réduit à des halles aux cultures. Moi je viens de quitter une ville sans librairie pour une ville avec, ça fait une grande différence.


Parisianne 11/01/2010 20:50


Quel plaisir d'imaginer ce lieu enchanteur, et si bien décrit. Cela n'existe plus par chez moi, quel dommage et surtout quelle perte.


Sylvette 11/01/2010 17:22


J'avoue un gros faible pour les librairies ...


Profil

  • Léonie Colin

M'écrire

sylvetteheurtel@aol.com

Recherche