Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 22:18

 

  Salam2.jpg

 

Le jardin et  la maison envahis par la nuit, l’escalier comme un puits à l’envers, une seule pièce éclairée. Sous la lampe de la salle à manger les têtes penchées de la mère et des trois filles accrochent les reflets, chaque cheveu comme un fil de lumière. Le poêle ronronne sous la salamandre dorée, les pages craquent ; à part les stylos rien ne bouge si ce n’est un doigt écartant  une mèche ou une main frottant la peau sous le tissu. La maman écrit une lettre, les filles font leurs devoirs.

La mère redresse soudain la tête et interpelle son aînée:
 - Dis donc, Françoise, et ton amant?

Le silence forme un couvercle au-dessus des têtes dorées, il a changé de nature. Une à une, les filles lèvent les yeux  et se parlent sans les mots, intranquilles.
 
A nouveau penchée sur sa lettre malgré le regard interloqué de Françoise, la mère se tourne vers elle et insiste :
 - Etonnamment, ça p
rend un m ou deux m?

 

A quatre mains, Elisabeth et Sylvette

 image.jpg

 

Illustration Maurice Denis

Source de l'image

Partager cet article

Repost 0
Published by Léonie Colin
commenter cet article

commentaires

GAlm 02/04/2011 13:14


Très joli texte, astucieux et réjouissant! Un petit plaisir très réussi.


Lanéguine 10/03/2011 09:40


Excellent !


Laurence M 01/03/2011 16:37


court mais percutant , je n'ai rien vu venir !


Elisabeth 01/03/2011 14:41


D'autant plus surprenante si l'on sait tout le contexte:De la maman en question, née en 1900, ayant reçu un éducation très...pudibonde, on ne pouvait imaginer pareille question.


djin 01/03/2011 14:29


Je duplique donc pour Elisabeth qui ne va pas sur les forums...
"la preuve humoristique que communiquer est difficile et que toute interprétation reste sujette à caution... Ah, cette langue française ! Bravo, fallait déjà trouver pareil quiproquo ^_^"
sauf que je sais maintenant que c'est la vérité vraie, la chose en étant encore plus drôlette.


Profil

  • Léonie Colin

M'écrire

sylvetteheurtel@aol.com

Recherche