Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 09:50
Larmes musicales

 Les mains posées sur les genoux, Jean attend. L’ombre qui s’étend devant lui l’écrase de sa masse muette. Son regard ne peut se détacher du recueil posé sur le pupitre comme une fenêtre ouverte dont les rideaux ne frémissent plus sous le souffle de leur passion commune. La page a été tournée dans une dernière expiration, faisant place au silence que Jean a cru définitif. L’appel de la musique a pourtant été plus fort. Devant le piano muet, il sait maintenant que ses mains vont revenir caresser les touches jusqu’à les faire pleurer puis rire. Lucie ne tournera plus les pages et sa voix chaude ne viendra plus se fondre sur la mélodie, mais chaque son évoquera sa présence. Jean frôle le froid clavier. Quelques notes tombent, lourdes comme les larmes qui roulent et se fraient un chemin dans les sillons de son visage jusqu’à ses lèvres, pincées sur sa douleur. Doucement, la Sonate au clair de lune, pure, mélancolique, jaillit pour éclairer sa nuit. Personne ne tourne les pages, son âme fait corps avec la complainte alors que peu à peu la musique s’éveille pour emplir la pièce de notes lumineuses. La page se tourne sur une nouvelle partition, la vie reprend son rythme.

Anne Lurois
Ecouter

Partager cet article

Repost 0
Published by Léonie Colin
commenter cet article

commentaires

danielle 12/12/2009 18:59


Une douce musique qui va droit au coeur.


EmmaBovary 08/12/2009 14:12


Un texte à la manière d'une sonate nostalgique...


Evlin H. 06/12/2009 19:17


Une très belle écriture, toute en nuances subtiles; le thème de l'absence traité de façon originale. Bravo !


alain 06/12/2009 12:50


Une belle idée, servie par une délicatesse touchante. J'aime beaucoup...


Léonie 05/12/2009 17:36


Tout en sensibilité, une écriture comme on les aime.


Profil

  • Léonie Colin

M'écrire

sylvetteheurtel@aol.com

Recherche