Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 08:42

01245-copie-1.jpg

Croire aux anges

 

 


Pourquoi j’écris ? Je vous regarde, jeune fille, avec votre jolie frimousse, vos yeux en amandes, votre petit nez à la retrousse et je serais pour un peu tenté de faire le beau et vous jurer que je ne prends la plume que pour changer le monde. Mais, à la façon dont vous mordillez votre crayon, je vois bien que vous ne vous contenterez pas de balivernes. J’ai pensé vous parler du grand théâtre qui m’occupe, de mon goût pour les manigances, du plaisir que je prends à tirer les ficelles mais le romanesque n’est qu’un versant de la vérité. L’amour, bien sûr, y est pour quelque chose mais je ne laisse pas des inconnues marcher sur mes terres.

Alors, je vous ai parlé de Coline et de la manière dont cette chipie à l’éclat fabuleux venait de lire une de mes nouvelles. Je ne vous ai pas tout dit. Même si je ne vous ai rien caché de ce moment de grâce, je vous ai tu l’essentiel : je ne sais pas lequel tenait dans la paume de l’autre.

Je n’avais jamais, avant cet instant, entendu de sanglots dans sa voix et quand ils se sont noués – là, devant nous, comme mes mots s’étaient liés entre eux des années plus tôt, dans la nuit solitaire – il a fallu lire entre les lignes. Je ne vous livrerai pas tous nos secrets mais j’en viens parfois – quand on me parle de magie et de don du ciel – à penser que mon écriture et son émotion puisent tout simplement à la même source : l’amour de la vie.

                  Vous devriez croiser Coline, jeune fille : c’est encore le meilleur  moyen de croire aux anges.

 

Alain Emery

Partager cet article

Repost 0
Published by Léonie Colin
commenter cet article

commentaires

ptit lu 09/06/2010 15:49


Jolie réponse Alain


Alain Emery 08/06/2010 15:57


Comment je fais, P'tit Lu? Je cherche juste mon plaisir...


Maryline 02/06/2010 20:56


Un texte si fort que je n'ai pas trouvé les mots...Me viennent, ce soir après ultime relecture, les paroles de cette chanson interprétée par Françoise Hardy :

Beaucoup de mes amis sont venus des nuages
Avec soleil et pluie comme simples bagages
Ils ont fait la saison des amitiés sincères
La plus belle saison des quatre de la Terre

Ils ont cette douceur des plus beaux paysages
Et la fidélité des oiseaux de passage
Dans leurs cœurs est gravée une infinie tendresse
Mais parfois dans leurs yeux se glisse la tristesse
Alors, ils viennent se chauffer chez moi
Et toi aussi, tu viendras...


ptit lu 31/05/2010 09:21


Comment fait Alain pour écrire aussi bien ? Il travaille beaucoup.Oui, cela ne fait aucun doute, mais surtout il possède un vrai talent.


sylvette 28/05/2010 10:04


Rime riche, super poème.
Bravo Alain
;-)


Profil

  • Léonie Colin

M'écrire

sylvetteheurtel@aol.com

Recherche