Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 20:29

 mauves-et-plus-1550-copie-2.jpgJe me suis offert Sur la plage d'Ostende de Magali Duru aux éditions de l'Atelier In8, j'ai drôlement bien fait!2.jpg

D'abord parce que ça se passe un lendemain de fête, le matin suivant un réveillon, et je sais qu'il se passe toujours de drôles de trucs ces jours-là*...

Le narrateur est un bon garçon, un monsieur bien installé je pense, qui laisse la maisonnée endormie pour marcher sur la plage, rien de menaçant. A part le temps quand même: lueurs d'opale, mer collée au ciel, vagues aux avidités de goules, goélands jouant dans le vent...Et voilà que ça dérape, tranquillement, de fil en bouton. La menace est partout, on entend même le petit bruit amorti du percuteur à air comprimé de No country for the old man des frères Coen. Pas de doute, un tueur rôde.


corne.jpgcorne

 

Ce tueur est une sorte d'ami qui nous veut du bien, d'abord dissous dans les descriptions implacables de paysage venteux, dans le souci du détail, dans les multiples touches de cette marine nordiste. Il y a d'autres personnages aussi, évoqués benoîtement avant de nous apparaître comme une bande pénible de malfaisants.

Le danger viendra de là où on ne l'attend pas, on rit souvent. J'ai beaucoup aimé la survenue d'un chant d'opéra sur la plage par exemple.

Magali Duru nous prend par la main pour une balade de santé, histoire de prendre l'air, avant de nous serrer les doigts, mine de rien, et de nous tordre le poignet pour nous casser un bras. Insidieusement, avec un style et un sourire qui font que loin de se plaindre, on en redemande. Elle nous confirme ce que nous soupçonnions depuis le début de cette promenade plutôt nuisible à la santé: le diable est dans les détails.

Une jolie édition, une nouvelle à relire plusieurs fois pour ne rien perdre de ses subtiles mises en abyme. Et le meilleur c'est qu'ils l'avaient à la Droguerie de Marine, la librairie près de chez moi (4 euros)



*(J'ai moi-même écrit Premier jour qui se passe à Venise un premier janvier)

Partager cet article

Repost 0
Published by Léonie Colin
commenter cet article

commentaires

ptit lu 10/11/2012 12:58

Voilà une auteure et un blog qui me manquaient ! Et en prime, je découvre un livre qui risquait de m'échapper... Merci Léonie.

Elisabeth 06/11/2012 17:45

Enfin, la revoilà! Je me demandais ce qu'elle pouvait bien avoir "sur le feu" pour nous abandonner comme ça!

EmmaBovary 05/11/2012 22:59

Ah tiens, justement, je comptais commander ce petit livre cette semaine! Raison de plus... Mais je vais aller d'abord flâner dans les librairies orléanaises.
Chouette maison L'atelier In8!

annick 05/11/2012 21:42

Ce fichu scrogneu gneu de blog m'avait oubliée. Il a fallu que je re-décline mon identité. Mais bon.

Magali à la Droguerie de la Marine, c'est tout dire: la célébrité (méritée). On se l'arrache sur tout le territoire. Au point de réveiller Léonie qui roupillait depuis un sacré bout de temps...

Léonie Colin 05/11/2012 21:54



Comme tu dis Annick, Léonie a dormi comme un loir. Au point de ne plus pouvoir entrer dans son blog rempli de pop up et de publicités...On tourne le dos six mois et puis ça y est, on se retrouve
banni de son être aimé!



Profil

  • Léonie Colin

M'écrire

sylvetteheurtel@aol.com

Recherche