Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 22:23

Ce dont je me souviens, c'est de ses yeux vert d'eau. De leur éclat têtu qu'éclaircissaient encore les sanglots retenus et de ses longues mèches brunes que bouleversait le vent. Je partais cette nuit-là pour la frontière allemande. Sur la route de la gare, pendant un court instant, nous avions eu à cœur d’incroyables serments. Promesses de gamin. Aucun de nous, pourtant, ne confessa sa peur. Comment aurions-nous pu ? Nous avions dix-sept ans et nous nous séparions pour la toute première fois. Mes yeux buvaient les siens et la lumière blafarde avait uni nos ombres. Etions-nous beaux à voir ? Nous le sommes tous, à cet âge. Mais avions-nous du monde seulement la moindre idée ? Dans ce dernier regard passait toute notre soif. La vie nous attendait mais ni elle ni moi ne le savions. Nous ne parlions encore que de lettres à venir et de saisons prochaines. Nous n’allions malgré tout jamais plus nous revoir. Je me souviens aussi d'ombres de voyageurs, d'un bref coup de sifflet et d'un dernier baiser volé sur le départ. Le silence qui suivit me laboura la gorge. Je l’ai su ce soir-là : aux pages qui se tournent n’échappent que des murmures… La nuit fut longue et froide. Je les vis défiler, les unes après les autres, toutes ces villes élastiques, dont l’éclat ricochait sur les vitres du train. Elles m’appelaient. Je n’ai fait qu’y répondre. Trente années sont passées mais il arrive encore qu’en marchant dans les gares le souvenir d’un murmure me procure un frisson…

Alain Emery

Partager cet article

Repost 0
Published by Léonie Colin
commenter cet article

commentaires

Léonie 01/12/2009 20:32


La suite est dite, c'est peut-être l'émotion qui hante les lieux de transit des années plus tard ...


danielle 01/12/2009 20:20


La suite? Vous êtes bien curieuses,mesdames!
Moi, je n'ai pas envie d'une suite qui ôterait à cette page son caractère "impalpable, suspendu..." (Merci Annick!)


Léonie 30/11/2009 19:33


C'est vrai Evlin, on aimerait !


Evlin 30/11/2009 19:06


Ce n'est pas de la nostalgie; non, c'est beaucoup plus fort, plus tenu, plus imprégné qu'un simple souvenir. Et la suite ????? On aimerait bien la connaitre. Pas vous ?


Khéops 28/11/2009 12:09


Super texte, très évocateur... Une réussite !


Profil

  • Léonie Colin

M'écrire

sylvetteheurtel@aol.com

Recherche