Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 09:50

Je n'avais plus de batterie pour mes deux pancartes préférées: Plus d'indiens, moins de chefs et A quand la crise du machisme?

Dans l'immense fleuve de colère et d'inquiétude qui a envahi les rues hier, je 'oublierai pas le couple de soixante-dix ans, sourire aux lèvres, les cheveux blancs ,  et le fils coiffé à la mode, la peau des bras et les tatouages au soleil. Ses jambes coupées émergeant du fauteuil roulant et l'impression de force et  de courage qu'ils dégageaient tous les trois.

Partager cet article

Repost 0
Published by léonie colin
commenter cet article

commentaires

Sylvette Heurtel 29/03/2009 22:35

Je dirais même Jalousation!

Mrs K 26/03/2009 20:21

Vous êtes que mi trentenaires quarantenaires ???? Pffff ! Jalouseté !

Sylvette Heurtel 25/03/2009 10:36

Je trouve que les écrits de la rue sont souvent percutants et brillants, ça me plaît beaucoup. La pancarte dont tu parles était petite, mais on ne voyait qu'elle!

EmmaBovary 24/03/2009 22:00

J'adore la dernière: tout un symbole pour nous mi-trentenaires/mi-quarantenaires!

Léonie Colin 21/03/2009 18:55

Ben ouais, ceux qui trouvent le peuple gavé en ce moment ont souvent comme des petits problèmes de perception. Et quelquefois des difficultés à coopérer et communiquer.(Sans vouloir dire du mal de ton patron, hein?)

Profil

  • Léonie Colin

M'écrire

sylvetteheurtel@aol.com

Recherche