Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 06:44


Chair ferme sous la pulpe de ses doigts,   mollesse du gras contre la couenne  dure,  elle divise la tranche épaisse. L’acier luit sur les bandes rosées striées de blanc, la lame  pénètre sans effort la masse élastique. Elle  rassemble les lardons pour les répandre au fond de la sauteuse où, déjà frémissant,  le beurre  enfle de bulles ambrées. Elle étouffe la cuisson d’une nuée de farine et remue les dés allongés du bord de la spatule  avant qu’ils n’accrochent.   Elle ajoute le jus de viande à l’instant où ils allaient durcir ,  un fumet  musqué  corse l’effluve . Le verre de vin blanc éclaircit le mélange, le doigt de madère y appose sa note d’orange, l’arête de bois   l’effleure à peine , le moment est venu.

Sous la lampe  qui auréole d’argent ses cils baissés  et ses cheveux platine, la valse de ses mains   nues aux  ombres sinueuses incorpore les lamelles de truffes (...)


Partager cet article

Repost 0
Published by Léonie Colin
commenter cet article

commentaires

Léonie Colin 17/12/2008 20:15

Y croire...franchement les fois où ça a marché, je n'y croyais pas, et quand j'ai pu être plutôt pas trop mécontente, rien n'arrivait. Il faut croire aux surprises!

Laurence M 17/12/2008 15:16

exact, ce serait bien, mais moi, je n'y crois pas !

Léonie Colin 17/12/2008 07:43

Ce qui serait bien, ce serait de se voir là-bas!

Laurence M 15/12/2008 11:27

Ah, je crois que je vois de quel concours tu parles, j'ai aussi participé, mais je pense au contraire que le mien n'est pas assez féroce, pas assez noir ...

Léonie Colin 15/12/2008 11:11

Délicatement féroce en fait, j'espère qu'elle passera le cap d'un concours pour être publiée.

Profil

  • Léonie Colin

M'écrire

sylvetteheurtel@aol.com

Recherche