Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 17:33
Folie ordinaire

Il est là, gris, triste et menaçant. C’est idiot ! Un mur est un objet inanimé. Il ne saurait être triste, ni menaçant. Tout juste s’il est d’une couleur indéfinissable. Gris sale. C’est la vérité pourtant : il est là, massif, inébranlable. Impossible de l’oublier. Même en fermant les yeux je le vois encore. Je ne peux qu’imaginer ce qu’il y a derrière. Des hommes, des femmes, des enfants. La vie quoi. Il est là, insensible à ma peine, insensible à ma détresse. Il barre l’horizon d’une ligne de douleur et donne à mon futur un parfum de béton. Le franchir signifierait renouer avec la vie. La vraie… Mais comment faire ? Ceux qui l’ont tenté ont entendu les sourdes détonations et senti dans leurs chairs le mordant du métal. Alors je m’évade par la pensée. Rêver c’est résister. Je rêve de la femme qui m’attend de l’autre côté. Je rêve de sa main sur ma nuque, des ses lèvres sur mes lèvres. Je rêve d’un enfant qui me tend les bras en riant. Hélas, quand ce mur sera derrière moi la femme n’embrassera plus et l’enfant aura depuis longtemps perdu le goût du rire. D’ailleurs personne ne m’attend de l’autre côté. Qui attendrait un monstre ? Un tueur de la pire espèce ? J’ai encore dans mes narines l’odeur excitante du sang. Pour moi tuer est davantage qu’un plaisir. Une jouissance. Un acte qui confine au sacré et me rend l’égal de Dieu. Alors qui attendrait un monstre ? Ce mur il me faut l’effacer. Il est une souillure dans le paysage, une tache sur une feuille vierge. À moi les grand espaces, les campagnes verdoyantes et l’océan infini. Jamais plus mon regard ne butera sur la froideur glacée du béton. Jamais plus ! Le temps de vérifier une dernière fois la solidité de la corde et je me jette pour le grand saut. J’effacerai les murs pour l’éternité. Tous les murs…

Pierre Mangin Juillet 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by Léonie Colin
commenter cet article

commentaires

Léonie 05/07/2009 21:25

Merci , Pierre, pour cette contribution.

Parisianne 04/07/2009 22:55

Brr, ça fait froid dans le dos mais c'est très bien écrit.

danielle 03/07/2009 18:39

Il donne le frisson le mur de...Pierre! (facile, je l'admets!)
Sérieusement, superbe texte!

laurenceM 03/07/2009 18:33

Beau et terrible. J'aime particulièrement cette phrase : "Il barre l’horizon d’une ligne de douleur et donne à mon futur un parfum de béton "

Khéops 03/07/2009 18:05

Waouh !! Dur mais rudement bien écrit ! J'ai beaucoup aimé...

Profil

  • Léonie Colin

M'écrire

sylvetteheurtel@aol.com

Recherche